Le lac
 
Les nénuphars jaunes emplissent 
Le lac des forêts comme argent 
Il fait se balancer la barque 
Et tressaille en cercles blancs. 

Je passe tout au long des rives 
Je m'attends à chaque pas 
Qu`elle surgisse des roseaux 
Et qu'elle tombe dans mes bras. 

Nous sauterons dans notre barque 
Par la voix des eaux enivrés, 
J'abandonnerai le timon. 
Laissant les rames m'échapper; 

Nous flotterons saisis du charme 
Sous cette lune rayonnante - 
Le vent bercera les roseaux 
Les eaux chanteront ondoyantes ! 

Mais elle ne vient pas... Tout seul 
Je soupire, je souffre en vain, 
Les yeux perdus sur mon lac bleu, 
Qui de lourds nénuphars est plein. 
 
 

*
Transcribed by Remus Stoian
School No. 10 Focsani, Romania
*
Home | French