Eminescu, le journaliste poète
Elena Pantazescu

          Une année après, il se trouve à Bucharest où il va s'occuper du journal conservateur Timpul, jusqu'en 1883 quand il tombe grievement malade.Ce journal devoile une Eminescu combattant , polémiste engage an nom de ses principes établis durant ses etudes et ses activités patriotiques. Il s'attaque aux liberaux, considerés comme responsables de la misère qu'accompagne l'orentation bourgeoise du pays; il denonce leur demagogie, leur soi-disant modernité et preconise les valeurs traditionnelles, l'authenticité de la civilation fondée à une époque où les braves defendaient leur pays, où l'homme etait encore rattaché à la nature. À partir du la, il conçoit le progrés conformé à un rythme qui ne doit pas briser les acquis stables du passé. C'est la version en prose de la Troisième lettre. 

         Le journaliste poète publié des editoriaux,comment les eveniments fait des reportages parlementaires, rassemblé
des imformations. Dans l'equipe figurent aussi des écrivains comme Slavici ou Caragiale, mais il lui arrive de realiser à lui seul le journal. Il travaille jusqu'a l'épuisement total, car il n'évite jamais l'effort: il compose le journal, en fait la correction, écrit toute la nuit de soi. A des moments de repit, il oublie sa misère,il vait des amis et se permet de vagabonder dans Bucharest. 

        En 1883 il subit la premiére crise d'aliénation mentale. Il se fait soigner à Bucharest, à Vienne et à Italie et, de
retour à Iassy, il peut reprendre le travail. Mais les crises reviennent. En 1887, il est soigne par sa soeur  Henritte elle aussi malade, à Botosani. Aux efforts du Maiorescu s'associent des sanscriptions qui aboutissent à une pension accordée par le gouvernement en 1889. Mais c'est trop tard, helas! Après des intervalles de lucidité, il est interné à l'hospice "Caritas" de Bucharest, où il meurt le 15 juin 1889; son coeur n'a plus resisté, mais le mal qui l'a rongé fut celui de Baudelaire-destins et oeuvres analogues. 

 
*
Elena Pantazescu
  10th class C
  Eforie- Sud High School, Romania
  Teachers: Ghita Marcela & Postelnicu Mihaela
*
Home   French